L'aromathérapie essentielle

Je vous propose les huiles essentielles Ceven'Arômes venant d'un petit producteur du Sud de la France et mes propres synergies.

Bonne visite sur le site !

On reste en contact ?

 

  • Mon facebook

© 2018 -  Sylvie FADIGAS - Tous droits réservés

13 avenue d'Alsace

68000 COLMAR

06.78.94.65.90

sylvie.fadigas@gmail.com

- Précautions d'usage -

Sensibiliser pour mieux les utiliser

Les huiles essentielles sont très puissantes et peuvent provoquer nombre d'effets secondaires : allergies, réactions cutanées, troubles nerveux, toxicité…  Toutes les catégories de personnes sont ainsi visées par ces précautions voire ces interdictions. 

Voici un bref résumé sur les précautions à prendre avant toute utilisation d'huiles essentielles. Il est essentiel de comprendre les bienfaits et les risques des huiles essentielles !

Restrictions... pour quoi ?

 

Photosensibilisation: éviter toute exposition solaire dans les six heures après application.

Lesquelles ? Toutes les essences des zestes d'agrumes (citron, orange, mandarine, lime, pamplemousse, petitgrain…)

Allergies: restrictions rares sauf pour ceux ayant déjà des allergies au préalable (asthme, pollen etc): tester la réaction de l'huile dans le pli du coude.

Lesquelles ? Responsables phénomènes allergiques: cannelles.

                 A doser sur une courte durée: Laurier noble, Cannelle de Ceylan et de Chine, Inule odorante, Baume de Tolu et du Pérou, Térébenthine.

              Chez les patients hypersensibles: Menthe poivrée, Sauge officinale, Mélisse, toutes les espèces de lavandes et lavandins.

Néphrotoxicité: risque d'enflammement et de détérioration des cellules des reins en cas de trop longue absorption orale d'huiles riches en monoterpènes.

Lesquelles ? Toutes espèces de Pin, de Sapin, de Genévrier et les Santal.

Irritation de la peau et des muqueuses: huiles essentielles riches en phénols toujours à diluer avec une huile végétale (20% d'huiles essentielle dans 80% d'huile végétale). A appliquer sur des surfaces corporelles définies.

Lesquelles ? Ajowan, Cannelle de Ceylan et de Chine, Giroflier, Lemongrass, Litsée citronnée, Origan compact, Sarriette des montagnes, Thym.

Toxicité hépatique: huiles essentielles à phénols à utiliser soit à faibles doses sur une durée prolongée (100mg/jour pendant plus de 6 mois) ou à doses élevées sur une courte durée (500mg à 1g/jour pendant 15 jours maximum).

Lesquelles ? Ajowan, Giroflier, Origan compact, Sarriette des Montagnes, Thym.

Neurotoxicité: les cétones sont à proscrire pour quiconque ne connait pas bien surtout chez les bébés, femmes enceintes/allaitantes et personnes âgées. Signes de neurotoxicité: vertiges, nausées, vomissements, troubles du langage -> avaler 50ml d'huile végétale puis direction l'hôpital pour un lavage gastrique.

Restrictions… pour qui ?

 

  • les enfants: les huiles sont à proscrire pour les enfants de moins de 6 ans. Elles risquent de leur provoquer des troubles nerveux. Au-delà, peu de risques si bonne utilisation.

  • les femmes enceintes: huiles interdites pendant le premier trimestre de grossesse. Prudence pour les deux derniers ! Pareil pour les mamans qui allaitent car les huiles vont dans le lait maternel. Les quelques autorisées sont: xxxxxx

  • les patients sous traitement: certaines huiles ne soignent pas les maladies graves et peuvent aggraver plus que soigner ! Par exemple, hyperthyroïdiens, éviter l'huile d'essentiel d'ail (qui stimule la thyroide) et hypothyroidiens, pas de fenouil car frein d'activité. Pour les personnes épileptiques, pas d'huiles de fenouil, de sauge, d'hysope et certains romarins (à camphre ou à verbénone).

  • pour tout le monde: dose ni trop grande, ni trop longue ! Privilégiez deux semaines d'utilisation puis une semaine sans et ainsi de suite. Pas d'huile essentielle au hasard, jamais autour des yeux (à mettre sur les tempes mais attention à ce que ça ne coule pas sur les yeux) et jamais en intraveineuse ou intramusculaire

Si le mal est déjà fait…

  • Si trop appliqué sur peau et muqueuses: enlevez le surplus avec un textile, un coton puis étalez une grande quantité d'huile végétale servant à protéger la peau. Si c'est dans l'œil, lavez le surplus avec beaucoup d'eau fraîche.

  • Si trop avalé: appelez le centre antipoison de votre région ou le samu (15 pour le fixe, 112 par portable)